Créer mon blog M'identifier

Une chronique livre pour bien commencer : The Bone Season, de Samantha Shannon

Le 24 septembre 2014, 21:17 dans Livres 0

Il y a une semaine, la boulimique de lecture que je suis s'est sentie fort dépourvue, sans rien à se mettre sous la dent. Coincée dans un bled, où trouver une librairie est mission impossible, le seul moyen de débusquer un livre a été de me rendre au Centre Commercial du coin qui a ouvert un petit rayon culturel bien peu fourni. Face à un choix restreint, ne trouvant absolument aucun titre inscrit dans ma wishlist faisant au moins mille kilomètres de titres griffonnés en pattes de mouche, j'ai dû me rabattre un peu au hasard sur ce qui était proposé. 

M'étant récemment remplie la tête avec des bouquins de cours, j'avais décidé de me la vider avec quelque chose de plus divertissant. Entre les romans harlequin, les livres de cuisine, ceux de psychologie de comptoir, et le livre de Valérie Trierweiler qui se démultipliait à l'infini dans ce petit rayon culturel de campagne (au point d'envahir même les rayons fruits et légumes et celui des couches culottes avec des panneaux indiquant dans quel rayon le trouver), j'avais de grande chance de trouver satisfaction de ce côté là. Je suis alors tombée sur The Bone Season, Saison d'Os, de Samantha Shannon. 

Jamais entendu parler de l'auteur, ni du livre. Il était sur l'étagère Fantasy, coincé entre des Stephen King et des David Gemmell, rangé selon un ordre alphabétique en totale rébellion. D'une épaisseur entre quatre et cinq centimètres à vue de nez, il se détachait au milieu du reste par sa couverture bleue et rouge.

Un coup d'oeil à la quatrième de couverture m'indiqua qu'il s'agissait de fantastique, voire de dystopie, avec une jeune héroïne dotée de facultés hors du commun - forcément, hein - et obligée de fuir à cause de cela ( comme c'est original! ). 

Plus bas, on apprend que l'auteur est toute jeune (probablement la même tranche d'âge que son héroïne), qu'elle a commencé à écrire à l'âge de quinze ans et qu'on la surnomme la nouvelle J.K Rowling, rien que çà. Personnellement, c'est le genre de trucs qui me rend méfiante en général. Mais comme je l'ai dit précédemment, j'avais vraiment une fringale de lecture, et pas trop le choix. 

J'ai donc décidé de prendre le risque d'embarquer ce bouquin, dans un bel élan de folie à 13,90 euros (A ce prix là, on peut se permettre d'avoir l'esprit un peu aventureux, n'est-ce pas). 

J'ai englouti les 561 pages en moins de deux jours et en veillant tard. Je n'arrivais pas à lâcher le bouquin. Quand je l'ai eu fini, je me suis sentie super frustrée, après avoir été en immersion totale pendant plusieurs heures dans cet univers. Pourtant l'histoire a plein, plein de défauts, à commencer par le fait qu'elle ne révolutionne pas du tout le genre, respectant à la lettre tous les codes : l'héroïne vraiment spéciale, qui est traquée pour cela, et qui décide de renverser l'ordre établi - une espèce de dictature qui tue les gens comme elle de manière arbitraire - en devenant la meneuse d'une vraie révolution. 

Quand on a lu un bouquin dans ce genre là, on pourrait croire qu'on les a tous lu, sauf que non. Même si les codes ne sont pas du tout bousculés, il y a tellement de trouvailles intéressantes dans cet univers londonien alternatif, un rythme tellement trépidant et sans temps mort - surtout pas alourdi par une romance, même si l'héroïne tombe bien évidemment amoureuse à un moment - qu'on tourne les page sans pouvoir s'arrêter. 

Au début, on a un peu du mal à s'y retrouver. L'auteur fournit très peu d'explications, que ce soit sur son héroïne, le monde dans lequel on se trouve et les éléments propres à cet univers auxquels il est fait immédiatement référence. On comprend juste que Paige Mahoney fait partie de la pègre londonienne, constituée de clairvoyants, comme elle, mais tous de types différents (les catégories sont heureusement listées au début du bouquin et je m'y suis souvent référée en cours de lecture, pour m'y retrouver). Cette pègre est très hiérarchisée, avec des seigneurs-mimes dont les territoires sont délimités en fonction d'un sytème de découpage urbain de Scion (que l'on peut assimiler à une espèce de régime politique s'étant établi dans plusieurs villes européennes, rebaptisant Londres en Scion Londres ou Sci Lo). Les clairvoyants ont des affinités plus ou moins différentes en fonction de la catégorie à laquelle ils appartiennent, avec ce qu'ils appellent l'éther et dont il est tout le temps question. J'ai mis un sacré moment avant de me représenter exactement "l'éther" et je suis absolument incapable de le réexpliquer ici de manière brève. 

Dès le début il est question de termes bien spécifiques, comme les seigneurs-mimes, le crimime, la NitVit, les tubes de Nixie, la DVN, la DVD, les boucliers TDR, la société SciSORS... Et je vais m'arrêter là, mais il y en a d'autres encore. Ces inventions rendent la lecture un peu laborieuse pendant les premiers chapitres, mais intriguent aussi et poussent à aller un peu plus loin pour essayer de comprendre où on se trouve. Et il faut accepter cela dès le début. Des explications on en aura, mais pas tout de suite. Il en va de même avec Paige Mahoney qui, bien qu'elle soit la narratrice de l'histoire, ne dévoile ses motivations qu'au fur et à mesure du livre. On apprend à la connaître en même temps que l'intrigue se dévoile. 

Dans cette histoire il est constamment questions d'auras, d'esprits - dont des poltergeists - avec lesquels les clairvoyants sont plus ou moins en contact et qu'ils peuvent plus ou moins contrôler (toujours en fonction de la nature de leurs différents dons) et c'est ce qui fait une grande partie de l'originalité du bouquin, dans la manière dont ils interagissent avec les vivants et dont ils sont utilisés par ces derniers. 

Je ne suis pas sûre qu'il s'agisse d'un roman pour adolescent(es), car il y a beaucoup de scènes assez dures et quelques unes plutôt crues (sans être choquantes pour un public adulte, mais qu'on n'a pas l'habitude de trouver pour un public jeune). Le roman tient en haleine et Paige Mahoney a suffisamment de caractère pour ne pas tomber dans la mièvrerie. On s'y attache, malgré toutes les zones d'ombres qui planent autour d'elle et le fait qu'on met un certain temps à la connaître vraiment. 

Les autres personnages qui évoluent autour, notamment les Sept Sceaux dont elle fait partie, mais aussi ceux qu'elle rencontre un peu plus loin, sont un peu survolés (un des défaut du bouquin selon moi), mais également suffisamment intrigants pour donner envie de poursuivre sa lecture.

Jaxon Hall, le seigneur-mime de Paige, autoritaire, fantasque, mafieux et en même temps protecteur avec celle qu'il appelle sa "malonette" ou sa "Rêveuse" (la catégorie de clairvoyant à laquelle Paige appartient), le docteur et oracle Nike Nygard, Julian le clairvoyant qui cache la vraie nature de son don, ou encore le Gouverneur, sont autant de personnages qu'on a envie de côtoyer plus longtemps. 

Bref, malgré ses imperfections, The Bone Season fait bien son job. On n'a pas envie de le lâcher une minute et on a hâte que le deuxième tome sorte tout de suite. D'ailleurs, sept tomes en tout sont prévus, les droits pour un film ont déjà été achetés et l'auteur a reçu une substantielle avance avant même la publication du premier tome par Bloomsbury (le même éditeur qu'Harry Potter). On sait donc où on se trouve et à quoi s'attendre... Pour les amateurs de ce genre (où, soyons honnête, on peut trouver le meilleur comme le pire), The Bone Season est un excellent spécimen. Pour ceux qui ne sont pas du tout amateurs, mieux vaut qu'ils passent leur chemin, car ce n'est pas ce livre, qui n'innove pas vraiment, qui les fera changer d'avis. 

A Mercredi prochain, pour une autre chronique livre ! 

Ozwin. 

Un look, un thème !

Le 8 septembre 2014, 21:10 dans Beauté 0

Aujourd'hui je vous propose de découvrir aujourd'hui un look : WORKING GIRL !

En ce moment je suis moi-même en pleine recherche d'emploi, et qui dit emploi, dit entretien, et donc tenue adéquate ! Voici une petite idée pour se looker pour le travail de tout les jours et entretiens d'embauche. ATTENTION toute fois ! Chaque branche de métier à son univers, et ce look est davantage réservée à des domaine comme la Communication, le Management, ou un job pouvant demander des atouts en relation client.

Je vous propose donc ce look :


A savoir :
On privilégiera des couleurs qui font la différence. Le Blazer doit être d'une couleur obligatoirement ! oubliez le noir, sauf si le reste est super coloré ! Les chaussures et les bijoux peuvent être un rappel d'une couleur déja présente, mais on valorisera une couleur associée très flashy ! Ici on veut rester classe sans être austère !

Je vous conseille des chaussures vernies, c'est plus classe, et en ce moment on aime les gros talons bien épais ! c'est plus stable et c'est à la mode.

Le blazer se porte ouvert, manches retroussées. Si vous avez un motif/couleur différent sur la doublure, c'est une GROS plus ! Retroussez jusqu'au manches 3/4, pour vous donner une allure dynamique.

Attention aux colliers plastrons ! On choisis des choses imposantes, très colorées ! Évitez les collier Blanc/noir qui vieillissent votre tenue ! On choisis des choses ethniques ou très géométriques relevée par des couleurs tendances !

Pour la chaussure, si elle est fermée, veillez à choisir un décolleté bien large, avec la naissance des orteils pourquoi pas ! Il faut féminisé l'ensemble, donc pas de collants noirs ou quoi ! on laisse la peau apparente.

Le pantalon doit avoir une coupe qui vous valorise. Attention aux couleurs. Un pantalon blanc augmentera les formes ! N'hésitez pas à choisir des couleurs, mais veillez bien à ce qu'elles correspondent à votre morphologie !

Si vous avez opté pour la robe, n'hésitez pas à marquer la taille avec une belle ceinture, en accord avec vos choix accessoires ! On reste sobre cependant, pas de décolletés plongeants !


Maintenant qu'on a fait le tour de la tenue, je vous propose quelques petits liens pour trouver l'ensemble. J'ai choisi des couleurs automnales pour la saison, tout en restant pep's ! :


Sans%2Btitre-4top.jpg

On ose les émissions "mode" !

Le 3 septembre 2014, 18:25 dans Beauté 1

Bonjour cher petites internautes !

Aujourd'hui c'est encore moi qui vient vous parler ! Forcément en tant que fashionista en devenir, je me délecte devant les émissions de Cristina Cordula. Vous êtes très nombreux et nombreuses à aimer les apparitions de cette femme à la télé ! Il faut dire que la célèbre styliste et conseillère en image à une élocution bien à elle, et des conseils toujours avisés !
Personnellement, j'adore cette femme que je trouve rafraîchissante et j'apprécie vraiment sa mentalité qui est tournée vers le "tout le monde est beau" plutôt que les standards minoritaires que le monde de la mode impose.

Toute fois, le concept des Reines du Shopping me plaît moyennement, de part les vacheries que les candidates se font entre elles. Je suis beaucoup plus adepte de "Relooking pour une nouvelle vie" que je trouve beaucoup plus positive comme émission !

J'ai également découvert la nouvelle chronique "Cousu Main", très sympathique et forcément à mon goût puisque je commence gentiment à me mettre à la couture.

Je vais donc faire un petit bilan de ces 3 émissions, avec les points positifs et négatifs. Il s'agît de mon appréciation personnelle, mais je vais essayer d'être la plus objective possible.


Cristina-Cordula-350.jpg


LES REINES DU SHOPPING :

L'émission se déroule sur toute la semaine, on y retrouve une candidate par jour dans la ville de Paris, capitale de la Mode. Cristina Cordula impose un thème, un budget et une liste de boutiques. Chaque Candidate doit alors composer une tenue complète en raccord avec le dit-thème (tenue, chaussures, accessoires, mise en beauté, sac).
Pour se faire, 3h et pas une minute de plus, sachant que la candidate se déplace à pied de boutique en boutique ! A la fin de son shopping, elle doit défiler devant ses concurrentes qui auront suivis ses pérégrinations en vidéo durant la journée.
Les rivales notent l'ensemble, pour la moitié et c'est Cristina Cordula qui s'occupera de l'autre partie de la note. A la fin de la semaine, la Reine du shopping gagne 1000€.

Les points positifs : 
Il s'agît d'une émission dont l'idée est très sympathique, il ne faut pas le nier ! Le budget imposé est toujours assez conséquent, mais pas non plus astronomique, ce qui permet de voir une tenue complète sans forcément aller dans de la Haute Couture ou boutique de luxe, et bon sang, c'est agréable !
Les candidates sont très variées. On y retrouve à peu prêt toutes les tranches d'âges, morphologies et styles vestimentaires, de quoi ne pas cantonner l'émission à une trame trop définie ! On peut vraiment trouver des personnes très différentes, ce qui amène un + à l'émission, et évite de la rendre trop redondante à la longue.
Le point positif principal, c'est bien entendu Cristina Cordula, qui est rafraîchissante au possible, toujours de bonne humeur et positive. Ses conseils sont indispensables et toujours actuels, adaptés pour chaque personne...

Les points négatifs :
L'émission souffre comme toujours de l'habituelle "coup putassier" que l'on retrouve beaucoup trop de nos jours ! Je parle bien évidemment du fait de chercher de l'audience par des scènes par forcément agréables, des remarques méchantes, voir carrément injustes et insultantes. Forcément, lorsque les candidates se jugent entre elles et se notent mutuellement, on a souvent droit à des critiques virulentes et des notations très subjectives, pénalisantes ou purement stratégiques.
Heureusement, la notation est contrebalancé par Cristina, qui juge en toute objectivité et permet de relancer le classement un peu plus justement.
Point négatif également... A quand les Rois du Shopping ? Je pense qu'il serait très intéressant de proposer aussi une compétition masculine ! La mode n'est pas réservée qu'aux femmes et aux "homosexuels" comme beaucoup de clichés nous le font croire ! La mode est pour TOUS !


RELOOKING : NOUVEAU LOOK POUR UNE NOUVELLE VIE

Le principe est tout simple ! Une personne participe à l'émission. Son look laisse clairement à désirer, et la plupart du temps cela à une influence sur sa vie qui n'est pas du tout positive. Cristina Cordula accompagne la personne pour un relooking complet, avec conseils et le sourire ! La transformation finale est présentée devant les proches du participant.

Les points positifs : 
Beaucoup de conseils ! C'est probablement l'émission ou vous aurez le plus d'avis de la part de Cristina, et aussi beaucoup de looks présentés.
Cristina ne cherche pas à coller absolument aux tendances actuelles, mais plutôt à la personnalité de son candidat, ce qui est beaucoup plus sain et permet une approche plus personnelle.
De plus, le changement de look apporte souvent beaucoup de soulagement à des personnes qui souffre du regard des autres et de la société ! Ici, on leurs apprend à se looker en fonction de leurs morphologie, et donc il n'y aucune référence a la minceur absolue, ou à des critères qui n'ont pas leurs place dans une émission ou le principe c'est "aimer vous tel que vous êtes !"

Les points négatifs :
Pour moi il n'y en a qu'un seul, puisque j'adore l'émission !
C'est le passage obligé dans la Rue. En effet, le candidat doit se tenir debout en pleine rue passante pendant 2h (!) et se faire juger par les passants. Le résultat est montré a la personne sur ordinateur un peu plus tard.
Je n'aime pas du tout le principe ! Outre le fait que le candidat doit rester statique aussi longtemps (bonjour le mal de jambes !), c'est bien entendu le côté blessant et brutal du regard des autres. Je ne trouve pas bénéfique de confronter la personne à quelque chose d'aussi subjectif et qui valorise le fait de vivre par les yeux des autres plutôt que le bien-être personnel.


COUSU MAIN


L'émission est toute jeune ! On y retrouve notre Cristina en grande forme, et deux autres stylistes dont je n'ai malheureusement pas retenu le nom ... Le principe ressemble un peu aux Reines du Shopping, puisque l'émission se déroule sur une pleine semaine, avec plusieurs candidats.
Ici, il s'agît de mettre en compétition des couturiers amateurs. A disposition, tout le matériel et les tissus, ornements, dentelles... nécessaires à la réalisation de leurs vêtements.
Chaque jour, un nouveau thème est lancé. Les candidats sont jugés sur leurs compétences techniques mais aussi créatives. Chaque jour, un candidat est éliminé, pour une finale en fin de semaine.

Les points positifs :
La couture à l'honneur ! Que demander de plus ! Enfin une émission grand public qui valorise ce hobby et le remet au goût du jour ! La preuve en image que l'activité est accessible à tous, et qu'il est possible de réaliser des choses magnifiques !
Pas de notations entre candidats, ça c'est un gros point fort. Donc pas de coup bas, et une véritable entrevue avec les experts du milieu qui donne un regard très professionnel sur le résultat obtenu.
Tout comme les RdS, les participants sont très variés, issus de milieu différents, avec un niveau d'amateurisme assez vaste et des goûts éclectiques.

Les points négatifs :
Une Cristina très accessoire dans l'émission... Sa participation est purement en tant que "Guest" je pense, ce qui est un peu dommage. Elle ne participe pas à la notation également.
J'aurai aimé voir les vêtements portés ! Plutôt dommage de voir les vêtements uniquement sur mannequins mousse. On ne retrouve pas de morphologie très variées non plus... Les vêtements sont créés pour des femmes très minces et grandes, ce qui ne répond pas à la majorité.
Pour le moment je n'ai vu que des vêtements pour femme également, ce qui est toujours dommage, cela exclus les hommes...


Voir la suite ≫